Jour 1 – Vers un confinement…

« Vers un confinement » – (La fuite en Égypte – Nicolas poussin – 1657)

Chaque génération a son épreuve, et lorsque celle-ci arrive, la peur révèle ce qui a plus profond de nous. Je n’aurais jamais imaginé les scènes auxquelles nous assistons actuellement. Dans mon travail de conducteur de bus, dans le regard de l’usager, je distingue nettement la peur. Je les ai vu se précipiter avec leurs masques, gants et chariots. Ce matin, je les ai vu faire la queue devant les magasins d’alimentation et pharmacie. Avoir peur, cela fait partie de la nature humaine. Elle est logique et absolument légitime. On s’inquiète pour ses proches. Dans ces circonstances, des liens se brisent et d’autres se resserrent. Nul ne peut prédire ce qu’il va arriver, et face à l’inconnu, nous ne gardons en mémoire que les enseignements de nos aînés qui nous ont souvent raconté une période sombre du siècle passé.

« Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens ? » chantaient Goldman, Fredericks et Jones. Il me semble bien que nous sommes à l’instant de vérité. Certes, il y a en ce moment la pandémie, mais je sais que plus rien ne sera comme avant. Ce « Corona », qui signifie couronne, semble bel et bien redistribuer les cartes. Quel jeu allons-nous jouer ? Car après cet épisode, nous allons devoir faire face à d’autres enjeux encore plus grand. Il y aura le défi économique et social dont nous allons devoir faire face. De cet épisode, nous allons en garder la cicatrice et notre mode de vie va en être bouleversé.

Ce virus est sur le point de transformer la planète dans son intégralité. Nous allons bientôt entrer dans une phase de chrysalide qui va transformer chacun d’entre nous. Malgré tout, je garde quand même l’espoir. « Tant que je sais que je sais encore aimer, je sais que je survivrai » chantait également Gloria Gaynor dans « I will survive ». J’ai l’intuition que malgré certaines images d’individualisme, notre jeu va devenir collectif. Durant cette épreuve, nous allons réapprendre à vivre, à ne pas gaspiller, à être respectueux de l’autre mais surtout à réaliser la véritable valeur de la vie.

Le temps risque de se figer durant un instant, mais je sais que nous allons y arriver. Après la pluie vient le beau temps, même si le temps va nous sembler long.

Prenez soin de vous et de vos proches.

©Stéphane Leveque – 16 mars 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s